Hanami en avril, Japon

Ce billet est également disponible en : Anglais

Chaque année, à la même période, c’est dans tous les esprits. La saison du « Hanami » approche.

Le « Hanami », c’est la pratique séculaire de pique-niquer sous un arbre sakura (cerisier) ou ume (prunier) en fleurs. La coutume aurait commencé durant la période Nara (710-794). À cette époque, ce sont les fleurs de prunier (ume) que les gens admiraient.

Mais lors de la  période Heian (794-1185), les cerisiers en fleurs ont commencé à attirer plus de monde, et le « Hanami » est devenu  synonyme de Sakura (cerisier). A partir de là, dans les tanka et les haïku, fleurs signifiait sakura. La coutume se limitait au début à l’élite de la cour impériale mais bientôt elle s’étendit à la société des samouraïs et, à la période Edo, même les gens du commun étaient impliqués. Tokugawa Yoshimune encouragea cette vague en plantant des cerisiers. Sous les cerisiers, les Japonais déjeunaient et buvaient du saké lors de fêtes joyeuses.

Chaque année, l’agence météorologique japonaise et le public suivent la Sakura Zensen (le front de floraison des cerisiers) lors de son déplacement vers le nord de l’archipel à l’approche des beaux jours. La floraison commence à Okinawa en Janvier et atteint généralement Kyoto et Tokyo à la fin de Mars ou au début d’avril. Il continue ensuite vers les zones de haute altitude et vers le nord, arrivant à Hokkaidō quelques semaines plus tard. Les Japonais portent une attention particulière à ces prévisions et sont nombreux dans les parcs, sanctuaires et temples avec leurs amis et leur famille à « contempler les fleurs » (花見, hanami), manger et boire. Les festivals du hanami célèbrent la beauté des cerisiers en fleurs et sont, pour beaucoup, une occasion de se détendre et de profiter du paysage.

Ces étudiants suivent la tradition du Hanami dans un très bel endroit, le cimetière Aoyama, Tokyo, Japon, avril 2006

Jeu d'enfants, Parc d'Amboseli, Kenya
Le Régistan, Samarcande, Ouzbékistan
%d blogueurs aiment cette page :