La mariée, Kamakura, Japon

Ce billet est également disponible en : Anglais

Il y a deux catégorie de coutumes de mariage japonais : les cérémonies traditionnelles Shinto, et les cérémonies modernes de style occidental. Même aujourd’hui, il existe encore deux types de sélection du partenaire : (o) miai, ou mariage arrangé, et Ren’ai, ou marriage d’amour.  La future mariée japonaise peut être peinte de blanc pur de la tête aux pieds, une manière de présenter son état de jeune fille vierge aux dieux. Deux choix de coiffures existent. L’une d’elles, le watabōshi, est une sorte de capot blanc, et l’autre, appelé le tsunokakushi, sert à cacher les « cornes de la jalousie » de la mariée. Il symbolise également l’intention de la mariée de devenir une femme douce et docile.

Les coutumes traditionnelles de mariage japonais (Shinzen shiki) impliquent une cérémonie compliquée prenant place dans un temple shintoïste. Les mariages japonais sont de plus en plus extravagants, tenant compte de  nombreux détails élaborés.

J’ai toujours pensé à ces cérémonies de mariage comme des spectacles culturels. En effet, c’est toujours un régal pour les yeux et le rêve de tout photographe étranger au Japon, ou en fait, pour tout photographes, point. Les costumes, les attitudes, les manières, le processus, tout est fait d’une manière et avec un sens spécifique basés sur la tradition japonaise. C’est l’une des meilleures représentations et la plus belle de la culture japonaise telle qu’on peut la voir aujourd’hui.

Mariage japonais shintoïste traditional, Kamakura, Japon, Mars 2006

 

 

Jeune Ouzbek, Khiva, Ouzbékistan
Hanami, Shinjuku Koen, Tokyo, Japon
%d blogueurs aiment cette page :