Tailleur de rue à Harar, Ethiopie

Ce billet est également disponible en : Anglais

Mes souvenirs m’ont ramené à Harar, cette ancienne ville fortifiée à l’extrême est de l’Éthiopie. J’y ai passé quelques jours et je croyais être dans un autre monde.  Harar était un centre commercial majeur, relié par routes au reste de l’Éthiopie, toute la Corne de l’Afrique, la Péninsule Arabique, et, par ses ports, au monde extérieur.  Harar Jugol, l’ancienne ville fortifiée, a été inclue dans la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO en reconnaissance de son héritage culturel. La ville est quelque fois connue en Arabe comme « la Ville des Saints » (« Madinat al-Awilya »). D’après l’UNESCO, la ville est considérée comme « la quatrième ville sainte de l’Islam », avec 82 mosquées, trois datant du 10è siècle, et 102 mausolés.

Il y a une ambiance étrange dans cette ville en raison de tous les gens à moitié endormis, mâchant du Khat dès qu’ils le peuvent. Un endroit très différent.

 

Le Ranch Bottle Tree d'Elmer, Californie
Danse Legong Lasem, Ubud, Bali
%d blogueurs aiment cette page :