Kinkaku-Ji, le pavillon d’or, Kyoto

Ce billet est également disponible en : Anglais

Kinkaku-Ji, le Pavillon d’Or, est sans aucun doute le temple dont je me souviens le plus de ma toute première visite à Kyoto en 1979. C’était en été et il faisait très chaud et très humide. Je voyageais autour de Kyoto avec un jeune chanteur japonais qui voulait pratiquer son français autant que possible. Cela avait été une opportunité incroyable pour nous deux et j’en ai encore un super souvenir.
Kinkaku-Ji était si beau, même avec ce flux de visiteurs ininterrompu, et ces bus pleins de jeunes étudiants en uniforme venant de tout le Japon.

Kinkaku-Ji, le pavillon d'or, Kyoto

A cette époque, je venais de terminer le livre de Mishima, et j’étais là, en face du Pavillon d’Or. Ça m’avait fait quelque chose. Depuis, je l’ai vu à plusieurs reprises, et à chaque fois je ressens quelque chose de fort. Le reflet doré du Kinkaku-ji sur la surface du plan d’eau devant lui. Cette splendeur est encore plus surprenante lorsque le pavillon est recouvert de neige.

 

La veille du départ de Kyoto, je me suis débrouillé pour arriver au temple juste à l’ouverture. Le temps était parfait, l’atmosphère très claire, et avec une une telle lumière et très peu de gens, j’ai réussi à prendre mes meilleures photos du pavillon.

Kinkaku-Ji, the Golden Pavilion
Festival du feu, Temple Hojuji, Kyoto
Alignements de Carnac, Bretagne, France
%d blogueurs aiment cette page :