Femme de la minorité Lanten, près de Muang Sing, Laos

Ce billet est également disponible en : Anglais

Il est très difficile de trouver des informations sur cette minorité. Les Lanten des plaines au Laos parlent le Kim-Mun et constituent un sous-groupe de la nationalité Yao. Ils vivent généralement près d’une rivière car ils ont besoin de l’eau pour le papier qu’ils produisent et d’autres activités.

Leur religion est basée sur le taoïsme médiéval chinois, bien que beaucoup se soient convertis au bouddhisme et certains au christianisme. Ils suivent encore la plupart de leurs traditions.

Les Lanten sont probablement le seul groupe de minorité montagnarde utilisant un système d’écriture – ce dernier est basé sur d’anciens caractères chinois et, tandis que les hommes peuvent toujours lire ces caractères, peu d’entre eux savent encore les écrire.

J’ai visité ce village Lanten à proximité de Muang Sing en janvier et ils étaient en train de faire sécher du papier fabriqué à partir de bambou. Ils produisent également et teintent leur propre tissu pour leurs vêtements. La plupart des femmes Lanten portent toujours leurs vêtements traditionnels teints en bleu indigo qu’elles fabriquent elles-mêmes.

Elles portent toutes les mêmes jambières et autres accessoires. Les femmes se rasent les sourcils, ce qui leur donne cette apparence assez particulière.

Village Lanten sur le chemin de Muang Sing, Laos, janvier 2011

 

 

Julien au service, Beausoleil, France
Portrait d'une Maiko, Kyoto, Japon
%d blogueurs aiment cette page :