Festival du feu « Matsuage » à Hanase, Kyoto

Ce billet est également disponible en : Anglais

Bringing the fire - Matsuage Fire Festival in Hanase

 

 

 

 

 

L’été est la période des festivals au Japon, et c’est particulièrement vrai à Kyoto et autour. Il y a tellement de festivals et d’événements qu’il est difficile de choisir. Akiko nous a choisi un festival très spécial, pas très connu, et visuellement assez impressionnant – le Festival du Feu Matsuage.
Cela se passe à Hanase, un petit village situé à environ 25 km au nord de Kyoto. Comme le festival commence tard le soir, il faut prévoir le transport pour être en mesure de retourner à Kyoto quand tout est fini. Nous avons choisi un bus spécial (Kyoto Bus) partant de la gare Demachiyanagi. Nous sommes partis juste avant 6 heures et sommes arrivés un peu après 7 heures. Il faisait déjà nuit. Le festival devait commencer vers 21 heures.
Ce village de Hanase est situé au milieu des montagnes. La route qui y mène est très étroite et assez sombre, avec de nombreux virages très serrés. Après notre arrivée, nous avons suivi les autres personnes et avons traversé un petit pont. Il y avait déjà beaucoup de gens installés le long de la route, beaucoup avec un pied et un appareil photo. La plupart était assis, attendant tranquillement. Nous avons trouvé un joli petit coin pour nous placer. Nous ne pouvions pas voir grand-chose, à part un tas de torches plantées de l’autre côté de la rivière, autour d’un grand poteau en cyprès japonais d’une vingtaine de mètres de haut avec une grande torche placée sur le dessus. Nous avons attendu comme ça, se demandant ce qui allait se passer, pendant plus d’une heure.
Deux hommes, portant des vêtements traditionnels, sont alors arrivés sur la route avec une torche allumée. Ils se sont joints à d’autres hommes vêtus de la même manière, et ensemble, chacun portant une torche en feu, ils sont retournés sur le pont, ont traversé la rivière et ont commencé à allumer les nombreuses torches plantées autour du poteau. Le festival avait commencé.
Ces hommes de la région portaient de petites torches attachées à des morceaux de ficelle (appelées « Agematsu »). Ils les ont allumées, et les ont lancées vers la torche située au sommet du poteau, essayant d’y mettre le feu, le tout au rythme lent d’un tambour. Il leur a fallu plusieurs essais avant que la torche au sommet du poteau ne commence à prendre feu. Chaque fois qu’un petit Agematsu atteignait presque la torche, les gens applaudissaient, acclamaient et commentaient (ala, Hoshii!) Après un moment et plusieurs lancers réussis, le flambeau en haut était en feu. Il s’est mis à pleuvoir et nous avons commencé à nous diriger vers le bus. Juste avant d’y arriver, le festival atteint son climax avec le feu croissant suffisamment pour envoyer la totalité de l’arbre-torche s’écraser au sol! Il pleuvait maintenant fort et il était temps de rentrer à Kyoto.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette tradition de campagne nous permet de découvrir certaines des coutumes les plus rurales du Japon. Les festivals du feu Matsuage sont organisés dans trois villages autour de Kyoto. Ils étaient à l’origine un rituel destiné à commémorer les divinités du feu locales, honorer les morts, prier pour de bonnes récoltes et conjurer les incendies.

Les feux de Daimonji, Kyoto, Japon
Hassaku à Gion, Kyoto, Japon
%d blogueurs aiment cette page :