Les Rakans du temple Otagi Nembutsu-Ji, Kyoto

Ce billet est également disponible en : Anglais

The Rakans of Otagi Nembutsu-Ji

Je me propose de présenter ​​un endroit très spécial à Kyoto, un temple pas souvent mentionné dans les guides touristiques. J’ai déjà passé pas mal de temps à Kyoto et y ai maintenant vécu pendant quelques mois, mais c’est la première fois que je visitais cet endroit. Et quelle bonne surprise !

Otagi Nembutsu-Ji

 

 

 

 

Le temple Otagi Nembutsu-ji a été fondé par l’impératrice Shōtoku dans la seconde moitié du VIIIe siècle, dans l’ancien endroit où l’on procédait aux crémations à Kyoto. Au début de la période Heian, il a été emporté par les inondations de la rivière Kamo. Il a été reconstruit au début du Xe siècle. Au 13ème siècle, il fut à nouveau détruit pendant la guerre civile. En 1922, le temple a été déplacé à son emplacement actuel dans le quartier Arashiyama de Kyoto. Il a de nouevau été endommagé par un typhon en 1950.

The Rakans of Otagi Nembutsu-Ji

 

 

 

 

Ce temple abrite quelque 1200 sculptures de Rakan, petites statues de pierre représentant les disciples de Bouddha. Ces statues sont le principal intérêt de ce lieu et sont vraiment surprenantes. Elles ont été sculptées par des amateurs et offertes au temple entre 1981 et 1991 pour la reconstruction de celui-ci. Il y en a toutes sortes d’expressions étonnantes, surprenantes, amusantes, étranges parmi tous ces petits personnages.

Il a fait particulièrement mauvais ces derniers temps et il pleuvait toujours lorsque nous avons visité le temple. Pourtant, nous avons passé pas mal de temps là-bas, nojus amusant à rencontrer tous ces gens, chacun avec un regard différent, une pose particulière, une expression spéciale. Beaucoup étaient seuls, sérieux, comme on peut s’y attendre pour des disciples dans un temple. Mais d’autres étaient avec leur chat, leur enfant, leur attitude, etc. Nous avons adoré les deux copains qui buvaient, avons souris en voyant l’humoriste retirant son masque pour taquiner le visiteur. Akiko a aimé le joueur de tennis (!). Et j’ai trouvé mon âme soeur dans le gars qui a apporté son livre de Souseki (l’un de mes écrivains japonais préférés) avec lui.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Malgré la pluie qui n’a pas arrêté, nous avons passé un agréable moment parmi ces sculptures, en essayant de trouver des visages avec une pose ou une expression intéressante. C’est un endroit où je veux absolument revenir, quand le temps sera meilleur.  C’est sûr, ce n’est pas l’un des principaux temples de Kyoto, mais il est tellement différent et nous avons vraiment eu beaucoup de plaisir à le visiter.

Comment y aller

Le temple se trouve dans le quartier Arashiyama, à l’ouest de Kyoto. Vous pouvez prendre le train de la gare de Kyoto à la station Saga Arashiyama, puis prendre un bus ou un taxi pour le temple. Sur le chemin du retour, je vous suggère de passer (en descendant) par un autre temple intéressant, le temple Adashino Nembutsuji, en vous baladant à travers les ruelles traditionnelles, calmes, avec de belles maisons traditionnelles.
Ôka Matsuri au sanctuaire Hirano, Kyoto
Les feux de Daimonji, Kyoto, Japon
%d blogueurs aiment cette page :