Temple Seiganto-ji, Wakayama, Japon

Ce billet est également disponible en : Anglais

Le temple Seiganto-ji (青 岸 渡 寺) est un temple bouddhiste Tendai dans la préfecture de Wakayama, au Japon. En 2004, il a été inscrit comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO en même temps que d’autres lieux alentour, sous le nom de « sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii ».

Selon une légende, il fut fondé par le prêtre Ragyō Shonin, un moine venu d’Inde. Le temple a été volontairement construit près de la cascade Nachi Falls, où il peut avoir été un lieu de culte de la nature. Seiganto-ji fait partie du complexe de temple Kumano Sanzan, et en tant que tel peut être considéré comme l’un des rares jingūji (temples sanctuaire) encore en existence après la séparation forcée de la religion Shinto et du bouddhisme par le gouvernement japonais lors de la restauration Meiji.

Pagode à trois étages du Temple Seiganto-ji, préfecture de Wakayama, Japon, décembre 2008

 

Le Rocher d'Or, Kyaikhtiyo, Birmanie
Tak Bat, la quête des bonzes, Luang Prabang, Laos
%d blogueurs aiment cette page :